Réussir son entretien d’embauche

C’est la dernière étape dans votre recherche d’emploi, mais également la plus « implicante ». Il s’agit d’assurer et il n’y a pas de mystère : la meilleure façon de réussir un entretien, c’est de s’y préparer.

entretien embaucheAyez confiance en vous

Vous êtes là pour proposer vos compétences, montrer que vous êtes solide et résistant et non pas pour vous présenter en tant que demandeur d’emploi. Votre candidature a été sélectionnée

donc le recruteur considère que votre profil pourrait correspondre au poste. C’est lui qui revient vers vous et pas le contraire !!! Donc, même si évidemment l’enjeu est de taille pour vous, ne vous faites pas de souci, cela ne pourrait que vous porter préjudice. Il ne faut pas partir stressé ou angoissé : vous avez les compétences, l’expérience et la motivation, alors pourquoi ne seriez-vous pas embauché ?

Plus vous serez détendu et mieux vous parviendrez à répondre correctement aux questions de manière naturelle et réfléchie.

Gardez toujours en mémoire que si vous avez été recontacté c’est que vous avez le potentiel pour devenir le collaborateur recherché. Adoptez la méthode Coué : après tout, vous êtes le meilleur, n’est-ce pas ?

Soignez votre présentation

Les recruteurs se font une idée de vous en quelques minutes seulement. C’est pourquoi les premiers instants, la première impression seront décisifs. Ne négligez pas votre présentation, celle-ci est le reflet de votre personnalité. Un look net, sobre et professionnel renvoie automatiquement à une image qui inspire confiance. Et n’oubliez pas d’adopter l’attitude qui va avec, c’est-à-dire de vous tenir droit et d’être souriant. Ne croisez pas les bras, ceci est souvent signe de fermeture et pourrait être mal perçu par les personnes qui vous reçoivent.

Restez simple

Évitez les artifices (journal, stylo, etc.), en général ces accessoires ne vous donnent pas plus de contenance, bien au contraire. Vous pouvez éventuellement prendre des notes, celles-ci peuvent vous servir de support à la fin de l’entretien. Si le recruteur vous demande si vous avez des questions, évitez les demandes pratiques telles que le nombre de jours de congé, le nombre de RTT ou encore la durée des pauses, cela serait malvenu pendant l’entretien. Si ces informations vous paraissent importantes, vous pourrez par la suite poser davantage de questions pratiques par mail. Enfin, ceci est une évidence qui peut être oubliée en dernière minute : pas de chewing-gum pendant l’entretien, même caché sous la langue.

Soyez un bon communiquant

Communiquer ne veut pas dire faire un monologue sur vous, votre vie, votre œuvre. Communiquer c’est avant tout savoir écouter. Regardez toujours votre interlocuteur dans les yeux et même si cela peut paraître évident, prêtez attention à ce qu’il dit. Abordez cet entretien avec un esprit critique que ce soit envers vous, comme envers le recruteur. Si vous êtes mal à l’aise, trouvez une faille chez votre interlocuteur, sans la relever bien sûr, cette technique vous permettra de vous détendre et de percevoir le recruteur comme ce qu’il est… une personne comme les autres. Quand ce sera à votre tour de parler, soyez concis et clair. Optez pour des phrases courtes, mais structurées plutôt que pour un flot de paroles qui vous amènerait plus à vous perdre qu’à vous valoriser. La meilleure façon d’y parvenir est de préparer vos réponses à l’avance, d’autant que les questions posées sont souvent les mêmes d’un entretien à l’autre.

Les questions fréquemment posées

Pour réussir votre entretien d’embauche, votre présentation doit être précise. Pour vous y préparer, voici les 15 questions auxquelles vous serez certainement amené à répondre.

  • Avez-vous eu du mal à nous trouver ?
  • Combien de temps avez-vous mis ?
  • Connaissiez-vous notre société ?
  • Décrivez-moi votre dernière expérience professionnelle.
  • Qu’est-ce qui a mis fin à votre dernière expérience ?
  • Pourquoi avez-vous changé si fréquemment d’entreprise ?
  • Pourquoi tant d’années dans la même entreprise ?
  • Etes-vous curieux (euse) ?
  • Qu’est-ce qui pourrait nous décider à vous choisir, vous plutôt qu’un autre ?
  • Pourquoi pensez-vous correspondre à ce poste ?
  • Qu’attendez-vous de ce poste ?
  • Pourquoi avez-vous contacté notre entreprise ?
  • Quelles sont vos prétentions ?
  • Quelles sont vos qualités ?
  • Quels sont vos défauts ?
  • Savez-vous travailler en équipe ?
  • Etes-vous autonome ?
  • Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?
  • Comment se passe votre recherche d’emploi ?

Anticipez l’entretien. Préparez vos réponses dès à présent. Soyez concis et direct..

Les questions interdites :

  • Avez-vous des enfants ?
  • Avez-vous l’intention d’avoir des enfants ?
  • Avez-vous des problèmes de santé (dans certains cas) ?
  • L’italien, c’est votre langue maternelle ?

Vous avez le droit de ne pas répondre à ces dernières, mais votre refus de réponse sera probablement mal perçu. De plus, avec le nombre de personnes présentes sur le marché de l’emploi, votre candidature sera très probablement écartée.

Pour finir, l’entretien d’embauche est un échange donc n’hésitez pas à démontrer votre intérêt pour le poste et la société en posant vous aussi quelques questions. Pour ne pas être pris au dépourvu, ayez-en déjà une ou deux en tête.

Quand vous arrivez et quand vous repartez, ayez une poignée de main ferme. Ce petit détail a son importance.

Après l’entretien, ce n’est pas fini, le processus d’embauche est lancé, il faut donc continuer à montrer que vous êtes intéressé par le poste proposé. Ainsi, le lendemain ou quelques heures après l’entretien, n’hésitez pas à envoyer un mail aux personnes qui vous ont reçu pour les remercier et leur confirmer votre motivation pour le poste proposé. C’est souvent très apprécié par les recruteurs et cela permettra de vous différencier des autres candidats.

mail de relance entretien

Enfin, le recruteur vous a sûrement donné un délai de réponse, attendez tranquillement l’échéance de ce délai. S’il dépasse le délai convenu, ce qui est souvent le cas, n’hésitez pas à lui envoyer un mail. Si ce dernier reste sans réponse, vous pourrez appeler 3-4 jours plus tard.

Dans le cas où vous n’ayez pas de délai donné, il est préférable de relancer sous 10 jours.

Pour gérer vos candidatures et relancer au bon moment sachez que vous pouvez utiliser CVitae qui vous permet de vous organiser autour de chaque candidature et vous aide dans la rédaction de vos e-mails de relances, CVitae est un logiciel à télécharger proposé gratuitement par Semantis.

A vous de jouer !

Pour approfondir le sujet :

Réussir son CV Réussir sa lettre Congès sabbatique Se faire recruter sur les réseaux